@
Base de Données sur les Incendies de Forêt en France
fr en

3. Les définitions

Un ensemble de définitions fondamentales, de niveau européen, encadre la définition des données collectées sur les incendies de forêt. Ces définitions, précisées dans le règlement européen n° 2152/2003 du 17 novembre 2003 ("forest focus"), sont à garder à l'esprit pour une meilleur interprétation des résultats.

3.1. Définition d'un "incendie de forêt" ?

Un incendie de forêt est :

  1. soit un incendie qui démarre et se propage au moins partiellement dans la forêt ou dans d'autres terres boisées,
  2. soit un incendie qui démarre sur d'autres terres mais qui se propage à la forêt et à d'autres terres boisées.

Cette définition exclut le brûlage dirigé visant à réduire ou à supprimer la quantité de combustible accumulé sur le sol.

3.2. Définition de la "forêt"

Un terrain de type "forêt", est un terrain qui satisfait aux 3 critères suivants :

  1. un couvert* par des arbres** supérieur ou égal à 10 % ;
  2. une surface supérieure ou égale à 50 ares (0,5 ha) ;
  3. une largeur supérieure ou égale à 20 mètres.

* Le couvert correspond au ratio entre la surface de la projection au sol des houppiers et la surface totale.
** Un arbre est un végétal ligneux (hors liane) dépassant (ou susceptible de dépasser) 5 mètres de haut à maturité in situ.

Cette définition européenne est également la définition utilisée par l'Inventaire Forestier National pour la "forêt" (définitions).

  1. les jeunes peuplements, issus de régénération naturelle ou artificielle (plantations forestières, y compris peupleraies) ;
  2. les terrains temporairement déboisés à la suite d'interventions humaines ou de causes naturelles, qui doivent retourner à l'état de forêt sauf preuve manifeste d'un changement d'occupation du sol ;
  3. les pépinières forestières et les vergers à graines ;
  4. les chemins forestiers, les espaces défrichés, les coupe-feu et autres petits espaces ouverts dans la forêt ;
  5. les forêts situées dans les parcs nationaux, les réserves naturelles ou tout autre zone protégée ;
  6. les brise-vent et les rideaux-abris, si les seuils de surface (50 ares) et de largeur (20 m) sont atteints.

Les terrains respectant ces critères mais utilisées à des fins agricoles sont exclues des "forêts".

3.3. Définition des "autres terres boisées" (ou landes ligneuses)

Un terrain de type "autres terres boisées", est un terrain qui satisfait aux 3 critères suivants :

  1. soit un couvert* par des arbres** compris entre 5 et 10 %
    soit un couvert* par d'autres végétaux ligneux*** supérieur ou égal à 10 % ;
  2. une surface supérieure ou égale à 50 ares (0,5 ha) ;
  3. une largeur supérieure ou égale à 20 mètres.

* Le couvert correspond au ratio entre la surface de la projection au sol des houppiers et la surface totale.
** Un arbre est un végétal ligneux (hors liane) dépassant (ou susceptible de dépasser) 5 mètres de haut à maturité in situ.
*** Un autre végétal ligneux est un végétal ligneux ne satisfaisant pas à la définition de l'arbre,
soit systématiquement (arbustes et arbrisseaux) soit localement ("arbres nains" sur stations difficiles).

Cette définition européenne correspond, pour partie, à la définition utilisée par l'IGN pour la "lande" (définitions).

Les terrains respectant ces critères mais utilisées à des fins agricoles sont exclues des "autres terres boisées".

3.4. Définition des "autres terres"

Un terrain de type "autres terres" est un terrain qui ne satisfait à aucune des deux définitions précédentes, à savoir "forêt" et "autres terres boisées", mais dont la surface brûlée est incluse dans les statistiques nationales sur les incendies de forêt.

Les "autres terres" sont subdivisées en deux catégories :

  1. les "autres terres non boisées naturelles", rassemblent globalement les landes herbacées ou très peu arbustives (les landes arbustives sont incluses dans les autres terres boisées), les prairies naturelles et les zones humides ;
  2. les "autres terres non boisées artificielles", rassemblent les zones cultivées, les prairies artificielles ou tout autre zone artificialisée.

Table des matières :

Introduction

Les textes

Les acteurs

Les définitions

Les données

Les objectifs

2006-2017 © DGPE - IGN | v3.10.8 | Contact
Service-Public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr France.fr Ministère de l'agriculture Ministère de l'intérieur
Page générée en 0.26 secondes